La fonction reproductrice chez la femme

 

La puberté chez la fille commence vers l’âge de 11-12ans et se manifeste par des modifications organiques et un comportement psychique féminin. Ces manifestations constituent caractères sexuels secondaires :

  • L'apparition de la pilosité

  • Le développement des seins.

  • L’élargissement des hanches

  • L’apparition des 1ères règles

Chez la femme normale, les règles apparaissent périodiquement (tous les 28 en général) et durent quelques jours : c’est le cycle menstruel.

v  Comment fonctionne l’appareil génital féminin ?

v  Comment se fait la formation des gamètes ?

v  Quel est l’origine de la menstruation ?

v  Quel sont les mécanismes qui assurent la régulation du fonctionnement cyclique de l’appareil génital de la femme ?

I/Organisation de l’appareil reproducteur de la femme

test appareil reproducteur .f

Organes

Noms

Rôle

Gonades

ovaire

Produisent les gamètes femelles et des hormones

Voies génitales

pavillon 

Reçoit le gamète femelle

trompe 

Conduit le gamète ou cellule œuf vers l’utérus

utérus 

Lieu de nidation et de la grossesse

Organe de  copulation

 Vagin

Organe de copulation où se fait l’éjaculation du s


II/Formation du gamète femelle 

1/Structure du gamète femelle  

 L’activité de l’ovaire est cyclique. Un cycle dure en moyenne 28 jours. A chaque cycle l’ovaire expulse, vers 14ème j, un ovocyte : c’est l’ovulation.   


  L'ovaire expulse un ovocyte L'ovocyte comparaison entre le gamète mâle et le gamète femelle     

 

L’ovocyte se caractérise par :

  • Un cytoplasme volumineux, riche en substances de réserve (ovocyte utilise les substances de réserve après la fécondation et au cours de la division cellulaire)

  • Un noyau haploïde à n= 23 chromosomes (pour donner un œuf lors de la fécondation à 2n =46)


 

Ovule

Spermatozoïde

Forme

Sphérique

Allongée

Taille

100miromètre

Plus petit 60 micro

Substances de réserve

Riche en substance de réserve

Pas de substance de réserve

Mobilité

immobile

Mobile

Nombre de chromosomes

Haploïde n= 23

Haploïde n= 23

 2/Folliculogenèse et ovogenèse :

a/ Folliculognèses   

Dans l'ovaire, chaque ovocyte est entouré d'une enveloppe cellulaire plus ou moins dévveloppée, l'ensemble formant un follicule ovarien 

  coupe microscopique dans un ovaire de femme follicule primordial follicule primaire follicule tertaire follicule mûr

  b/ Ovogenèse  

  Phase 

spermatogenèse 

ovogenèse 

multiplication

division des spermatogonies

par mitose 

division des ovogonies par mitose

accroissement 

faible accroissement 

accroissement important

maturation

méiose continue, donnant 4 spermatides 

méiose bloqué en MII et s'achève lors de la fécondation

donnant un seul ovocyteII 

différenciation

spermiogenèse

pas de dfférenciation

 * La spermatogenèse commence à la puberté, alors que l'ovogenèse commence avant la naissance.
*Dans l'ovognèse la phase d'accroissement et la phase de maturation ne sont pas séparées.  

III/Le cycle sexuel

1°/Le cycle ovarien

  le cycle ovarien Corps jaune (Wikipédia)  développement du corps jaune

Le cycle ovarien dure en moyenne 28 jours et comporte trois phases :

  • Phase folliculaire (ou préovulatoire) : un follicule cavitaire dominant évolue en 14jours en un follicule mûr.

  • L’ovulation : vers le 14ème jour du cycle l’ovocyte II bloqué en métaphase II est expulsé par l’ovaire vers le pavillon.

  • Phase lutéinique ou lutéale(ou phase postovulatoire) : le follicule rompu (f. mûr qui a expulsé l’ovocyte) conserve les thèques, se ferme, les cellules de la granulosa se développent se chargent d’un pigment jaune (lutéine) et deviennent des cellules lutéiniques : le tout constitue le corps jaune.

    le corps jaune atteint son maximum de développement vers le 21ème jour du cycle, puis, en absence de fécondation, il régresse et perd son activité à la fin du cycle. S’il y a fécondation le corps jaune persiste de continue son activité, c’est un corps jaune de gestation.

2°/Le cycle utérin

La paroi de l’utérus est formée de deux parties :

  • Le myomètre : une couche épaisse de muscle lisse

  • L’endomètre : une muqueuse qui tapisse la cavité utérine de l’intérieur.

a/ Le cycle de l’endomètre :
au cours du cycle utérin la muqueuse subit les modification histologiques suivantes :

-          La menstruation (ou règle) : la partie supérieur de la muqueuse se fragmente et tombe. Les débris de cette muqueuse sont rejetés dans un écoulement du sang qui dure 4 à5jours.

-          Phase postmenstruelle : du 5ème au 14ème jour du cycle, on constate :

v  Un épaississement progressif de la muqueuse.

v  Une prolifération des vaisseaux sanguins.

v  Apparition et développement des glandes en tubes.

-           Phase prémenstruelle : du 14ème au 28ème jour du cycle :

v  La muqueuse s’épaissit encore et atteint son maximum (6à7mm).

v  Les glandes en tubes deviennent lus longues et plus sinueuses donnant à la muqueuse un aspect dentelle ; d’où le nom de dentelle utérine. Elles se remplissent des sécrétions : mucus et glycogènes. 

Toutes ces modifications préparent les conditions favorables à la nidation et le développement de l’embryon en cas de fécondation. En absence de fécondation ces préparations deviennent inutiles. La partie supérieure de la muqueuse est détruite entraînant la menstruation, un nouveau cycle recommence

  évolution de l'endomètre au cours de cycle menstruel

b/Le cycle de la glaire cervical 

   

La glaire cervicale est constituée d'un reseau de filaments protéiques.
* En période ovulatoire , le maillage est trés lâche il permet et même facilite le passage des spermatozoïdes
* En dehors de cette période, le maillage  est serré est constitue un véritable obstacle infranchissable par les spermatozoïdes.

 


 

IV/ régulation du cycle sexuel 

1-La synchronisation des cycles ovarien et utérien 

L'ablation des deux ovaires, exérimentalement chez l'animal ou pour des raisons médicales chez la femme, provoque un arrêt de l'évolution cycliques de l'utérus.Ainsi, les ovaires contrôlent le cycle utérin. Ils produisent, de manière cyclique,deux types d'hormones : les oestrogènes et la progestérone  

2°/ Origine et action des hormones ovariennes 

évolution des hormones ovarienne                          

 

Œstradiol 

Progestérone

Profil de sécrétion
(analyse)

L’œstradiol présente 2 pics, un grand pic le 12ème j(250pg/ml) du cycle et un pic moins important (100pg/ml) le 21ème j.

La progestérone est sécrétée pendant la phase lutéinique et présente un seul pic(16ng/ml) le 21ème j du cycle.

.

 

Origine (cellules productrices)

Sécrété par les cellules de thèque interne des follicules cavitaires et mûrs et par les cellules de la zone granuleuse ainsi que par le corps jaune pendant la phase lutéale.

 

 

Sécrétée par les cellules lutéiniques du corps jaune pendant la phase lutéale.

 

 

 

 

 

 

 

Action des hormones

*Sur la muqueuse utérine : l’œstradiol fixe sur des récepteurs au niveau de la muqueuse, favorise la multiplication cellulaire, développement des glandes et des vaisseaux sanguins.
*maintien la température du corps constante   légèrement au dessous du 37°

Agit seulement si les œstrogène ont agit avant (les œstrogènes et la progestérone agissent en synergie)
*sur la muqueuse : elle permet le développement de la dentelle utérine et stimule la sécrétion de mucus et de glycogène.
*légère hyperthermie
*inhibe la contraction du myomètre.

 

 

Autre effets

Assure le développement et le maintien des CSII (hormone de la femme).

Hormone gestative assure le bon déroulement de la grossesse (hormone de la mère)

La chute du taux plasmatique des hormones ovariennes à la fin du cycle, suite à la régression du corps jaune, provoque la mort et le détachement de la partie supérieure de l’endomètre, ce qui entraîne la menstruation au début du cycle suivant. 

3°/ rôle du complexe hypothalamo-hypophysaire sur l’activité ovarienne
a/rôle de l’hypophyse :  

Expériences

résultats

conclusions

Hypophysectomie (ablation de l’hypophyse) d’une ratte

Atrophie des ovaires et arrêt du cycle ovarien

 

L’hypophyse contrôle le fonctionnement des ovaires.

Greffe de l’hypophyse à son emplacement d’origine ou injections quotidiennes d’extraits hypophysaires selon des doses convenables

Développent normal des ovaires et parfois reprise du cycle ovarien.

L’hypophyse contrôle l’ovaire par voie hormonale.

b/ effets des hormones hypophysaires sur le cycle ovarien

Le fonctionnement de l’ovaire est sous contrôle direct de deux hormones sécrétées par l’hypophyse antérieur

Hormones

Profil de sécrétion (analyse)

                rôles

FSH

*Au début de cycle le taux de FSH présente une légère augmentation puis il diminue

*un pic moyen entre 13ème et 14ème j
* diminution, durant la phase lutéinique

-stimule le développement des follicules ovariens (hormone de Folliculogenèse)
-stimule la sécrétion des ostéogène par ces follicules. 

 

 

 

   LH

Au début du cycle le taux de LH est faible, présente un grand pic entre le 13ème et 14ème j du cycle ensuite le taux va déminer jusqu’à la fin du cycle

Le pic de LH déclenche l’ovulation, permet la transformation de follicule rompu en corps jaune
la LH stimule la sécrétion des œstrogènes et la progestérone par le corps jaune.

 

c/ rôle de l’hypothalamus (activité page40)

L’hypothalamus contrôle la sécrétion hypophysaire par l’intermédiaire d’un neurohormone : la GnRH ou gonadolibérine sécrétée par des neurones hypothalamiques au niveau des capillaires sanguins de la tige hypothalamo-hypophysaire (tige pituitaire)
La sécrétion de GnRH est pulsatile dont la fréquence varie suivant la phase du cycle   .la fréquence des pulses augmente au moment de l’ovulation

  Mise en parallèle de la libération de LH et GnRH

V/ Rétrocontrôle ovarien sur le complexe hypothalamo-hypophysaire

a) interaction entre l’ovaire et l’hypophyse

Variation du taux plasmatique de Lh chez une femme normale et une femme ménopausée ou ovairiectomisée

Doc : variation du taux plasmatique de LH chez une femme normale et une femme ménopausée ou ovairiectomisée

Taux plasmatique de LH :

Chez une femme normale

Chez une femme ménopausée(ou ovariectomisée 

 

 

 

 

Analyse

*variation cyclique

* le taux de LH est faible, il présente un pic au milieu du cycle.

*variation non cyclique
le taux est élevé et presque constant (20mg/l) durant toute la période de mesure 

 

Déduction

L’absence d’ovaires (ou pas de fonction d’ovaire) entraine une production élevée de LH. donc les ovaires inhibent la sécrétion de LH par  l'hypophyse.

b) L’ovaire exerce un rétrocontrôle sur l’axe hypothalamo-hypophysaire
l'ovaire exerce, par l'intermédiaire de ses hormones, un retrocontrôle sur le complèxe H-H . 
Lorsque le taux d'oestradiol augmente, la sécrétion de FSH et LH diminue, c'est un RC(-) qui se produit au début du cycle(jusqu'au 10ème j). On constate ensuite une augmentation rapide u taux d'oestradiol et aussi augmentation brusque (pic) de FSH et de LH, c'est un RC(+) qui se produit juste avant l'ovulation.En fin, il y a un autre RC(-) exercé par les hormones ovariennes au cours de la phase lutéale. A la fin du cycle, la chute du taux des hormones ovariennes suite à la regression du corps jaune, entrâine une reprise de la sécrétion des hormones hypophysaires et un nouveau cycle recommence. 

  Rétrocontrôle ovarien sur le C-H-H

 

   Vers page cours 4ème                                                               Accueil 

Commentaires (4)

1. sousou 03/11/2013

Merci

2. mme Intissar 27/09/2012

concernant les actions des hormones ovariennes, vous n'avez pas parlé du fait que sous l'action de l'oestradiol, la muqueuse utérine assure la synthèse de récepteurs à progestérone.

3. Tunisie-SVT 16/08/2011

Merci bien , mohamed hakim

4. mohamed hakim 15/08/2011

dans le tableau de comparaison entre ovule et spermatozoïde, vous avez indiqué que le nombre de chromosome est haploïde, cependant vous notez 2n = 23 au lieu de n = 23

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×